FANDOM


La Pléiade est un mouvement littéraire poétique de la seconde moitié du XVIème siècle.

Auteurs et oeuvres connus du mouvementModifier

Élèves de Dorat (collège de Coqueret)Modifier

  • Ronsard (fondateur de la pléiade) : Odes (1550).
  • Du Bellay (fondateur de la pléiade) : Les Regrets (1558).
  • Baïf : Les Météores (1567)

Élèves de MuretModifier

  • Jodelle : Les Amours (1574)
  • La Péruse : La Médée, tragédie et autres diverses poésies (1555)
  • Belleau : Les Amours et nouveaux échanges des pierres précieuses (1576)

Peletier du MansModifier

Contexte historiqueModifier

Mythologie grecqueModifier

Les Pléiades

Les Pléiades (1885) peintes par Elihu Vedder

Le nom pléiade est tiré de la mythologie grecque. Il désigne les sept filles d'Atlas et de l'océanide Pléioné : Alcyone (ou Halcyone), Astérope (ou Stérope), Céléno (ou Céléano), Électre, Maïa, Mérope et Taygète.

Au IIIème siècle avant J-C, il désigne un groupe de sept poètes d'Alexandrie.

XVIème siècleModifier

En 1553, Ronsard prit le nom de Pléiade pour désigner son propre groupe de poètes. Ces derniers influenceront très rapidement le mouvement, mais Ronsard restera prédominant. La Pléiade disparaît avec les guerres de religion (croisades) qui diviseront les membres.

PrincipesModifier

-Imiter les auteurs grecs et latins en écrivant en français.

-Défendre la langue française.

-Enrichir la langue.

ThèmesModifier

-Les sentiments amoureux.

-La fuite du temps.

-L'immortalité de la poésie.